Se préparer à une compétition Gravel

Que vous cherchiez à vous dépasser en participant à l’ULTRA Gravel of Legend de 300 km, que vous visiez le podium de la 150 Chrono, que vous soyez fan ou amateur de compétition Gravel inscrit sur la Gravel 100 ou Gravel 50, la préparation est une étape décisive avant toute épreuve de vélo Gravel.

La préparation physique avant la compétition gravel

Comme toute pratique sportive, la pratique du gravel nécessite une préparation physique. Son but est la construction d’une capacité d’endurance, en particulier pour les longues épreuves. Pour réussir, il est important de structurer sa progression. L’intensité des séances doit être croissante au fil du temps et intégrer des moments de récupération. Pour de longues épreuves, des entraînements de la moitié de la distance envisagée suffisent et permettent de réduire l’épuisement. 

Si vous préférez les sorties Gravel en groupe le week-end, privilégiez des équipiers de même niveau et, lorsque vous êtes seuls, pensez à emmener des appareils de contrôle pour mesurer le niveau d’intensité de l’entraînement physique, comme un cardiofréquencemètre. 

Un autre aspect très important de votre préparation réside dans votre capacité d’adaptation à une grande variété de sols. En effet, pour arriver confiant le jour de l’épreuve, vous devez être capable de rouler sur tous types de terrains afin de les dominer, en alternant bitume et sous-bois, chemins de terre et de graviers bien sûr !   

Par ailleurs, n’hésitez pas à varier vos entraînements, en optant régulièrement pour des séances de renforcement musculaire et d’étirements qui apportent une meilleure tonicité et permettent de renforcer les articulations, souvent mises à rude épreuve. Ainsi, la ceinture des hanches et celle des épaules doivent être fermées afin de transmettre un maximum de puissance. Enfin, un test à l’effort peut être effectué à titre de prévention, surtout pour les épreuves longues distances. 

Intégrer la nutrition à la préparation de vos courses

Côté nutrition, il peut être intéressant d’apprendre à gérer son alimentation et sa consommation d’eau mais aussi de tester divers aliments salés car le sucre devient intolérant au bout de plusieurs heures d’efforts. Pour les longues distances, on ne peut que vous recommander la prise d’électrolytes, qui sont des minéraux qui favorisent l’hydratation de l’organisme.

Avant le jour J, pas de panique, on ralentit le rythme et on favorise la récupération ainsi que les apports en glucides, protéines et lipides. Enfin, il faut éviter de changer des éléments matériels sur son Gravel Bike la veille de son épreuve, pour ne pas bousculer la routine mise en place. 

Vérifier son équipement pour éviter les mauvaises surprises

La préparation d’une épreuve Gravel concerne également la partie matérielle avec l’entretien de son vélo Gravel. Il est primordial d’inventorier son équipement et de noter les éléments à vérifier, tels que les freins à disque. Il ne faut pas négliger le volet sécuritaire et ne pas hésiter à remplacer les composants usés (chaîne, pneumatiques) ou investir dans un meilleur matériel. En outre, il faut être attentif aux détails posturaux du Gravel, puisque ces petits réglages s’avèrent cruciaux sur de longues distances. Ils permettent d’économiser de l’énergie et d’apporter du confort. 

En attendant, on se donne rendez-vous à l’un des évènements Gravel le 24, 25 et 26 juin 2022 à Nature is Bike, le Festival Européen du Gravel.

Envie de continuer à lire ?