Comment entretenir son Gravel ?

La machine étant nettement plus sollicitée qu’un vélo de route, l’entretien du Gravel doit être approprié pour vous apporter entière satisfaction ! En effet, la prévention peut vous éviter bien des maux.


Avec votre Gravel, vous roulez sur tous les types de sols et par tous les temps ou presque. Votre vélo se retrouve souvent exposé à des matières abrasives (boue, sable), connaît des chocs et une usure certaine. Passer un peu de temps sur l’entretien de votre Gravel vous garantira des sorties sans stress…

Le nettoyage

Les particules abrasives vont dévorer la chaîne et la pignonerie, sans parler des plaquettes de freins et de leur rotor. Les pédales fonctionneront également mieux une fois propres. Alors après chaque sortie, dégraissez la transmission, brossez le vélo avec de l’eau savonneuse chaude pour ôter toutes les particules. Et surtout séchez-le. Faites de même avec vos chaussures et leurs cales. Ceci fait, vous pourrez passer à l’étape deux, l’inspection du matériel !

La prévention

Quand tout est propre, regardez en détail l’état de votre matériel et procédez aux corrections Sur le cadre, la fourche, le guidon et la tige de selle vous rechercherez des fissures ou casses éventuelles. Regardez l’état de votre selle, si elle n’est pas vrillée ou très mobile. Ensuite vous vous attarderez sur vos roues. Enfin, assurerez-vous qu’elles n’ont ni voile ni rayon cassé et que les jantes ne sont pas fissurées.

De plus, profitez-en pour regarder l’état de vos pneus. Il peut y avoir des silex ou bouts de verre dans la chape, mais il peut également y avoir des coupures sur la chape ou les flancs. Vous porterez également une attention certaine à votre transmission. État de la chaîne, serrages mais aussi réglages de l’indexation seront passés au crible. Il faudra aussi jeter un petit coup d’oeil aux plaquettes de freins et à l’état des rotors. Nota Bene : ils s’usent mais ils se voilent aussi ! Une remise en état s’impose. N’oubliez pas de faire de même sur vos pédales-chaussures.

© Specialized

A faire

Une fois ces opérations effectuées, il ne vous reste plus qu’à préparer le matériel. Si vous avez des tubeless, pensez de temps à autre à rajouter du liquide anti-crevaison et à resserrer les valves. Pour la lubrification de la chaîne, n’oubliez pas que vous allez affronter des conditions difficiles, alors ne partez pas à sec. Vous pouvez employer des « cires », mais si le temps est incertain on vous recommande d’utiliser des huiles pour temps humides. La chaîne sera très sale au retour, mais vous aurez moins peiné et moins abimé les matériel… N’oubliez pas de faire ou de faire faire les purges de vos freins une à deux fois par an suivant votre usage.

Envie de continuer à lire ?