10791079 20 février 2021

Transformer un vieux VTT en Gravel

Transformer un VTT en Gravel, ça vous dit ? Mais l’envie est rattrapée par la raison ou l’hésitation et vous ne voulez pas investir. Et vous avez un VTT ancien à la maison… Que pouvez-vous faire avec ?


Pour transformer un VTT en Gravel, faites d’abord un état des lieux de votre monture. Si vous avez un VTT avec freins à disques hydrauliques, ou tout suspendu, les tentatives de bricolage vous coûteront plus cher qu’un Gravel neuf. En effet, il faudra acquérir un ensemble leviers-étriers-dérailleurs route, et cela représente une belle somme. Ensuite, le comportement routier d’un tout suspendu ne sera jamais top. Et comme le Gravel se pratique sur des surfaces roulantes… Bref ne vous lancez pas !

Une vielle machine en revanche est idéale

L’idéal est donc de disposer d’un vieux VTT non suspendu et muni de freins « mécaniques » qu’ils soient à disques, Cantilever ou V-Brakes. Le top c’est si ce VTT est en 10 vitesses ! En 9 ce sera bien aussi. Si votre vélo est en Shimano d’avant l’architecture Shadow, il vous suffira alors de vous procurer une paire de leviers intégrés « route » compatibles avec le nombre de vitesses. Cela se trouve facilement en occasion.

Il faudra aussi monter un cintre « Gravel » ou route et équiper la transmission de leviers compatibles avec ce nouveau cintre !

Si vous faites de la route, vous avez sûrement du vieux matériel qui traîne chez vous et qui vous dépannera ! Du Shimano 105 ou Tiagra sera suffisant pour cette modification. Si vous êtes en Sram, il faudra trouver en plus des leviers, un dérailleur arrière Wifli gérant les grosses cassettes. Attention, les leviers Sram ne sont compatibles qu’avec les double-plateau. À vous de voir si le budget passe. Si votre pédalier est en triple, vous pouvez prendre le parti de démonter le petit plateau si vous n’avez trouvé que des leviers « double ». Si vous avez des leviers compatibles triple, gardez-le. Ce sera plus compliqué à gérer qu’un double mais cela vous permettra d’avoir la même gamme de développements que sur un Gravel.

Position et pneu

Il va falloir adopter une position proche de celle de la route. Pour cela, il faut ensuite vous trouver un cintre Gravel ou course compatible avec la potence du VTT. En 31,6 vous aurez du choix, en 26 mm moins. Cette dernière dimension était courante avant les années 2000, à défaut d’un cintre Gravel, vous pourrez vous en sortir avec un cintre route très large, 46 cm par exemple. Pour récupérer un peu de hauteur, vous devrez peut-être inverser votre potence si elle est aheadset. Si elle est à plongeur, il faudra la remonter.

Les pneus seront moins agressifs de manière à permettre un roulage optimal sur route et chemins durs.

Enfin, vu l’âge de votre vélo, il faudra trouver des pneus en 26 pouces, avec un profil roulant au centre et des crampons ou des picots plus agressifs sur les flancs pour être dans l’optique Gravel. On vous conseillera des pneumatiques de section 1,7 pouces ou 1,9 pouces afin d’avoir une bonne efficacité au roulage. Cela s’obtiendra au détriment de l’adhérence en terrain gras et du confort, mais les Gravel vont rarement au-dessus des 45 mm de section, soit 1,8 pouces.

Le mieux est de conserver le dérailleur arrière s’il est compatible. Sinon il faudra se trouver un dérailleur route triple, même si on a seulement deux plateaux !

Et sur le terrain ?

Vous allez avoir une machine plus lourde que les Gravel du commerce, certes. Elle sera également un peu moins maniable, mais elle va se montrer nettement plus « roulante » que l’ancienne version de votre VTT. Sur la route ce sera flagrant, la perte des pneus fortement cramponnés et l’adoption d’une position plus routière (impératif !) feront vite gagner quelques kilomètres heure. Le vélo sera également plus efficace en danseuse. Sur les chemins, on passera de la même façon plus vite, sur le sec tout du moins. On aura également moins de pertes d’énergie dans les ascensions. Mais il faudra rester sur du terrain carrossable, comme avec un vrai Gravel en fait. 

Avec tous ces petits conseils, vous êtes fin prêt pour attaquer la Gravel Night ou la Gravel 100, même sans monture 100% Gravel !

Envie de continuer à lire ?